LES MUsES / Nathalie Menant

© Mues-Nathalie Menant-5EMPREINTES DE FEMMES / Nathalie Menant
L’installation plastique et sonore Mues de l’artiste vidéaste et plasticienne Nathalie Menant, restitue des empreintes de corps de femmes, faites avec du plâtre et de la dentelle.
Les dentelles de mes grands-mères
L’artiste hérite des dentelles de ses arrières grands-mères. Elle se doit dans cet héritage de préserver cette part d’un féminin intime et sensible mais qui  pour elle correspond à un enfermement d’un féminin conditionné. « Je caresse ces dentelles dans le sentiment bien vivant d’un désir et d’un secret partagé sans un mot avec ces femmes d’hier. Secret qui me relie et m’enferme ». Elle décide de transformer cet héritage dans un projet artistique. Ces dentelles sont alchimièes à du plâtre, qui vient mouler des parties de corps d’autres femmes. Un lien se tisse de femme à femme dans cet espace intime et créatif. Au départ l’artiste confie avoir été en colère auprès d’un masculin, qu’elle aurait pourtant souhaité être afin de pourvoir mieux exister. Elle ressent dans son cheminement la nécessité de sortir les dentelles de ses grands-mères et de les montrer au grand jour: « Je sors le trésor familial de la sphère privée pour saisir des empreintes de femmes d’aujourd’hui. Je les expose. Transgression et hommage tout à la fois ».

A la saisie du corps des femmes, la parole…
L’artiste saisie le corps de femmes dans un plâtre habillé de ces dentelles et de ces broderies. Dans ce geste elle cherche et interroge La Femme sur ce qui la fait être ou se sentir femme, sur ses codes ou ses mémoires. Une parole s’ouvre lors des séances de moulage, ce partage artistique interroge les représentations du féminin. 
«  L’expérience artistique à laquelle je les invite se veut une expérience symbolique de mue, une tentative de saisie et de mise à distance d’une part de soi, une quête de liberté ».

© Mues-Nathalie-Menant 3De quelle empreinte ?
Dans ce partage intime l’artiste pose son plâtre sur des zones de corps parfois désigné par la personne ou parfois l’artiste suit son intuition. Un processus s’enclenche entre ce moulage et la mémoire qui se réveille. L’empreinte de l’empreinte, cette empreinte corporelle ancestrale ou bien marquant l’histoire de l’individu se révèle au grand jour : 
« Alors que je crée un pli avec de la dentelle entre ses seins, elle réagit instantanément. Elle me dit : tu remplis mon creux !!. Elle est perplexe. Elle me parle alors du trou qu’à laissé au niveau du plexus la perte de son premier enfant, nouveau né. »

© Mues-Nathalie-Menant pf2Une alchimie formelle

Les mues sont habitées par des fantômes. Cette deuxième peau révèle ce qui était caché. Il y a derrière chaque choix de la partie du corps à mouler une histoire. C’est pour ces femmes une part d’elle qu’elle livre. Au retrait du moulage c’est comme un vêtement qu’on enlève, une histoire se retire tout autant qu’elle se montre. Il y a alors un impact, une prise de conscience, une empreinte qui se décolle, une mise en distance qui fait du bien ou qui soulève l’émotion, libère parfois ou fait percevoir autrement : « C’est l’endroit où je suis le plus complexée en fait, ma poitrine. (elle rit). Je suis hyper complexée. Je la trouve pas du tout jolie… Et je me dis que quelque part c’est beau que ce soit ça que vous ayez choisi de mouler. »

Mues en évolution
Ce travail est en évolution et continue à interroger les femmes et leur féminin. Une exposition en février à l’Arcade Institut à Tour va restituer un projet réalisé avec l’association Joséphine pour la beauté des femmes. L’installation sonore et plastique va mettre en avant l’empreinte de femmes confrontées à des graves problèmes sociaux ou médicaux, venues par le biais de l’association.

Propos recueillis lors d’une interview de l’artiste réalisée en 2014. Les citations sont extraites du livre « MUES », des Paroles de Mues – extrait de la bande son.

Son site

Vidéos :


Bande son diffusée dans une installation au parc floral de Paris

Article paru sur le site du Festival du Féminin
Site Festival du Féminin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :